Author Photo
Isabelle Lacourt

Depuis le début, Eating City lance des idées, stimule le dialogue intellectuel et crée les bases d’une vision à long terme pour le futur des systèmes alimentaires urbains à l’échelle internationale. Avec pragmatisme, Eating City indique des bonnes pratiques et des propositions constructives pour changer le paradigme du système alimentaire.

 

C’est dans ce cadre qu’elle parle de spiruline à l’occasion du Carnaval de Venise, comme le cas d’un aliment durable du futur particulièrement surdoué.

 

 

Pourquoi Venise?

Eating City a choisi Venise,  lieu idéal pour parler des algues et d’innovation, de par sa nature, sa morphologie et son histoire. Au cours des siècles passés, Venise a été la porte d’entrée de nombreux épices et d’importantes innovations. Aujourd’hui elle peut prétendre à devenir une des villes pionnière pour des systèmes alimentaires urbains innovants, fondés sur la consommation de spiruline comme source de protéines et de nutriments essntiels.

Pourquoi le Carnaval?
Depuis ses origines, le carnaval est étroitement lié à l’alimentation, comme en témoigne l’éthymologie du mot carnaval : “Carne Levare” (éliminer la viande). Les protéines végétales de la spiruline ainsi que le précieux cortège de nutriments revétus d’un vert intense ne démentent pas son histoire, caractérisée depuis toujours par l’extravagance et l’abondance, tout en apportant une dimension de résilience.

Pourquoi la spiruline?

La Spiruline est une microalgue, un phytoplancton et l’une des premières formes de vie capable de vivre dans les conditions inhospitalières qui régnaient sur terre, il y a 3 milliards et demi d’années.

Elle appartient à la famille des cyanobactéries, précurseuses de la photosynthèse et elle fait partie des premiers producteurs d’oxygène qui ont permis à la vie de coloniser les mers puis les continents. Aujourd’hui comme naguère, le plancton joue un rôle fondamental mais méconnu sur le fonctionnement des écosystèmes et en particulier sur la chaîne alimentaire.

Alors que nous redécouvrons la valeur des traditions liées à notre nourriture et l’impacts des repas sur la santé, le bien être, la qualité de la vie, la résilience environnementale, la cohésion sociale et le développement local, nous réalisons que la spiruline peut également jouer un rôle dans ce contexte …

Utiliser la spiruline pour nourrir les personnes n’est pas une invention récente, tout au plus une redécouverte, comme en témoignent les riveraines du lac Tchad, en Afrique, qui la récoltent pour en faire des galettes qui sont ensuite consommées avec les céréales ou bien l’astronaute italienne Samantha Cristoforetti. Voulant privilégier une nourriture préparée avec des ingrédients de grande qualité pour la station internationale de l’espace (ISS), elle a inclu dans son choix la spiruline, riche en protéines contenant tous les acides aminés essentiels, en vitamines, minéraux etc…

Et à l’occasion du Fresch in festival, c’est la même spriruline qui s’invite comme un des ingrédients des sandwichs proposés aux visiteurs… Produite dans une ferme à spiruline artisanale, selon des standards de qualité importants, elle vient gentiment bousculer nos recettes traditionelles avec une touche d’innovation, alors que le prototype de phytotière développé pour permettre une production domestique ouvre des perspectives nouvelles sur notre alimentation quotidienne.

Nous vous attendons pour en discuter  les 22, 23 et 25 février : Facebook Event

Pour en savoir plus sur La Voie Bleue.

Pour voir la vidéo qui sera projetée lors de cet évènement