Author Photo
Isabelle Lacourt

« La Déclaration pour une Transition Alimentaire et de l’Agriculture autours de la Méditerranée »  de la FACM souligne combien le désintérêt pour les produits et pratiques agricoles et alimentaires traditionnels de la zone méditérannéenne est contreproductif pour entreprendre des actions qui servant à préserver l’environnement, la santé, l’emploi, la qualité de vie, la culture des populations locales…

 

 

La Déclaration pour une Transition Alimentaire et de l’Agriculture autours de la Méditerranée a été présentée dans le cadre d’une rencontre organisée à l’occasion de la COP22, le 17 Novembre dernier, avec les 50 premières organisations signataires, provenant de 13 différents pays méditerranéens.logo-mcaf

Aucun doute ne subsiste sur le fait que les enjeux alimentaires et climatiques sont étroitement liés. Dans ce contexte, les systèmes alimentaires méditerranéens sont sous les projecteurs, ne serait-ce que pour l’inscription en 2013 de la diète méditerranéenne sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Si le patrimoine culturel intangible célèbre la mémoire d’un « ensemble de savoir-faire, de connaissances, de rituels, de symboliques et de traditions qui concernent les cultures, les récoltes, la cueillette, la pêche, l’élevage, la conservation, la transformation, la cuisson et, tout particulièrement, la façon de partager la table et de consommer les aliments« , le document de la FACM souligne combien les conséquences de décennies d’amnésie empêchent aujourd’hui la préparation des actions qui serviront à préserver l’environnement, la santé, l’emploi, la qualité de vie, la culture des populations méditerranéennes…

La déclaration peut être téléchargée dans les versions suivantes :

Anglais

français

Espagnol

Pour appuyer la déclaratio, il est possible d’obtenir des informations auprès de :  secretariat@fundacionacm.org