Author Photo
EC Staff
Network Manager

Je suis fier de présenter la troisième Déclaration de Villarceaux  « United 4 Food » et je vous invite à signer après lecture du document ci-dessous.


Nous sommes 42 représentants de la jeunesse internationale. À travers 34 pays, nous regroupons les différents points de vue de chefs cuisiniers, agriculteurs, gastronomes, juristes, étudiants et chercheurs en sciences sociales, sciences alimentaires, sciences de l’environnement, urbanisme, économie et communication.

C’est avec passion et espoir que nous prenons en charge la responsabilité de changer le paradigme de notre système alimentaire de toute urgence. Pour celà, nous proposons des solutions relatives aux éléments naturels suivants:

L’EAU Une ressource commune et non renouvelable, dont la qualité sujette à des menaces continues, doit être protégée pour les générations futures.

  1. Assurer un accès équitable à l’eau potable en développant la gestion collective et en empêchant la spéculation, la financiarisation et la marchandisation.
  2. Conserver la consommation de l’eau dans le système alimentaire en améliorant l’efficacité des systèmes d’irrigation et de production.
  3. Prévenir la contamination de l’eau générée par des méthodes agricoles et industrielles polluantes.
  4. Donner les moyens pour encourager les pratiques innovantes telles que la récolte des eaux pluviales et la récupération des eaux grises.
  5. Soutenir les communautés de pêche artisanale et développer les pratiques d’aquaculture écologiquement responsables.

L’AIR Un système circulatoire qui régule notre biosphère. Nous sommes responsables des changements irréversibles de notre climat. Nos impacts quotidiens sur l’air que l’on respire et celui des prochaines générations imposent un changement imminent de notre mode de vie.

  1. Soutenir les agricultureurs qui surveillent leurs émissions et protègent la qualité de l’air dans leurs pratiques.
  2. Renforcer la tracabilité et les taxes sur les émissions de gaz produites par les chaînes d’approvisionnement.
  3. Eduquer les consommateurs en proposant des alternatives végétariennes pour remplacer les repas à base de viande.

La TERRE L’organisme vivant sur lequel nous évoluons est victime de notre culture technocrate guidée par une croissance illimitée, alliée à notre négligence et notre apathie. En plantant du poison, nous récoltons du poison. L’humanité doit s’intégrer au cycle de la terre en nourrissant cette dernière plutôt qu’en l’exploitant.

  1. Remédier aux questions de sécurité alimentaire et de santé publique dans les villes, à travers la promotion de jardins partagés et des modèles de distribution organisés par les locaux.
  2. Renforcer les connections urbaines-rurales et le contact direct entre producteurs et consommateurs.
  3. Faciliter la réforme agraire pour créer des systèmes équitables de propriété foncière et pour garantir l’accès à la terre aux petits agriculteurs et aux jeunes, ainsi qu’aux communautés traditionnelles et indigènes.
  4. Créer des mécanismes politiques pour protéger les terres fertiles contre une prolifération urbaine anarchique.
  5. Améliorer les infrastructures et changer les pratiques commerciales et de consommation pour réduire pertes et gaspillage alimentaires sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.
  6. Adopter les meilleures pratiques de gestion agricole à l’échelle des exploitations pour restaurer et préserver la fertilité des sols.
  7. Favoriser l’organisation et le partage des connaissances entre les agriculteurs comme mesure incitative pour une agriculture familiale stabilisée et réparatrice.
  8. Investir de manière responsable dans le développement rural et faciliter l’accès aux infrastructures, à la technologie et à l’éducation.
  9. Protèger la biodiversité des cultures en valorisant les semences locales et en assurant la reproductibilité des espèces végétales.

Le FEU Expression de l’énergie qui a stimulé le développement et la croissance de la civilisation. On ne peut ni créer ni détruire l’énergie, elle se transforme. Par conséquent notre système alimentaire doit utiliser majeurement des sources d’énergie moins impactantes et gérées de manière appropriée et responsable.

  1. Opérer la transition vers des sources d’énergie renouvelables et responsables tout au long de la chaîne alimentaire.
  2. La prise en charge des déchets, de leur production jusqu’à leur élimination, génère de l’énergie qu’il faut recycler.
  3. Encourager les habitudes alimentaires basées sur les saisons et les circuits courts, locaux, axés sur l’efficacité énergétique.
  4. Reconnaître le travail humain équitable comme une source d’énergie précieuse et durable dans le système alimentaire.
  5. Faire en sorte que la production d’agrocarburant ne compromette pas la sécurité alimentaire.

LE CINQUIEME ELEMENT ll représente l’ensemble des éléments naturels et intègre la nourriture dans un système transcendant l’alimentation humaine. C’est un élément identitaire, partagé par les êtres vivants, qui nous procure un sentiment de satisfaction. Il nourrit à la fois l’esprit et le corps. C’est l’ingrédient moteur de notre espoir et notre argument principal pour changer nos habitudes individualistes. Redonnons un sens à notre alimentation puisque nous sommes parties prenantes d’un écosystème dont dépendent les générations futures.

  1. Prendre conscience de ce que l’on mange pour apprécier et s’instruire en explorant la diversité des saveurs.
  2. Agir pour le respect des droits humains, des conditions de travail équitables et du bien-être animal en préférant une nourriture écologique.
  3. Célébrer notre patrimoine gastronomique, les traditions et les cultures alimentaires de notre territoire en étudiant les pratiques et le savoir faire transmis de générations en générations.
  4. Solliciter le respect de la terre, de l’eau, de l’air et de la nourriture comme part de l’éthique humaine.
  5. Construire une communauté internationale de mangeurs en partageant nos savoirs et nos expériences sur nos pratiques et politiques alimentaires.
  6. Considérer la valeur de la nourriture comme fondement de la souvereineté alimentaire.

Il est de notre devoir de trouver des solutions pour résoudre les causes originelles de la crise alimentaire plutôt que d’en traiter les symptômes. A court terme il s’agit de réformer notre système économique en redéfinissant les paramètres de productivité avec plus de transparence et avec une vision holistique fondée sur la qualité plutôt que la quantité et sur la stabilité et la résilience plutôt que sur la croissance. Au long terme, c’est notre modèle socio-culturel basé sur une éthique égocentrique et sur la compétition qui doit évoluer vers des initiatives de partenariat, coopération et communauté. Ces changements seront facilités en supportant les activités émergeant de la base et allant dans le sens de la souveraineté alimentaire, en respectant l’héritage culturel et le savoir écologique ancestral, en recadrant l’éducation et l’information sur la connaissance du patrimoine et des sciences de la nature, sur l’équité entre genres, ethnies, classes socio-économiques, âges et qualifications, en décentralisant et en redistribuant le pouvoir aux communautés locales, en réformant les méchanismes de gouvernance politique.
Toutes ces solutions doivent être appliquées de concert pour qu’elles soient efficaces. A l’issue de cette édition d’Eating City Summer Campus 2015, nous reprenons le cours de notre vie avec une forte détermination pour poursuivre de tels objectifs à travers notre engagement et veiller à l’application de ces solutions à différentes échelles politiques et décisionnelles.

Cela motive notre appel à la mobilisation en faveur d’un changement de paradigme de notre système alimentaire.

La Bergerie de Villarceaux, 19 Août 2015

Download the signed declaration

Support the 3rd Declaration of Villarceaux

The third Declaration of Villarceaux has been presented at EXPO Milan 2015 on August 20th in the US Pavillion.

It will be addressed to Ban Ki-moon, current Secretary-General of the United Nations on the occasion of:

Turin October 2015 - World Forum of local economic development
Paris December 2015 - UN Climate change conference COP21

By signing it now, you will help us to reinforce this message.


Your Full Name (required)

Your Email (required)

Your City, State, Country (required)

What is your current occupation

By ticking the box I agree with the content of the 3rd declaration of Villarceaux

I would like to receive the newsletter of Eating City

Anti-Spam Code
captcha

Prove that you are a human. Type the Anti-Spam code below.

Leave a comment here...